Un repas avant l’aube

« Prenez un repas avant l’aube, car il y a en cela une bénédiction. » (Sahih al-Boukhari)

Bien que ce ne soit pas obligatoire comme tel, durant tout le mois de Ramadan, la majorité des familles musulmanes se lèvent avant l’aurore et partagent un repas léger, en conformité avec cet enseignement prophétique.  En temps normal, la vie d’un musulman commence par la prière de l’aube, au moment où le fil du jour apparaît à l’horizon.  Mais comme le jeûne débute dès l’apparition du jour, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a encouragé les musulmans à se lever avant l’aurore pour manger.

Le but ultime du jeûne n’est donc pas que le jeûneur ressente la faim tout au long du jour, mais plutôt de faire en sorte que les musulmans modifient temporairement leur mode de vie pour qu’il soit plus propice à l’adoration d’Allah.  Celui qui rate souvent la prière de l’aube, qui est la plus difficile à faire parmi les cinq prières quotidiennes en raison de son heure hâtive, se lève plus tôt durant Ramadan afin de prendre le repas de l’aube.  Il s’habitue donc à se lever plus tôt et peut ainsi accomplir sa première prière de la journée à l’heure, une habitude qui pourrait rester même après Ramadan.

La plus valorisée des prières volontaires est la prière de la nuit, ou « qiyam-oul-layl ».  Cette prière se fait seul, avant la prière de l’aube, dans la solitude de la nuit.  Elle est si considérée qu’on la surnomme la « prière du pieux », car elle est accomplie par le pieux alors que la majorité des gens dorment encore.  Dieu a ainsi décrit cette prière dans le Coran :

« Ils s’arrachent à leur lit pour invoquer leur Seigneur, en étant remplis de crainte et d’espoir envers Lui… » (Coran 32:16)

Se lever tôt, avant l’aube, pour prendre un léger repas, encourage aussi les croyants à faire cette prière qu’en temps normal certains trouvent difficile à faire.

Ce repas doit être pris juste avant l’aube et la plupart des gens mangent jusqu’à ce qu’ils entendent le muezzin (celui qui fait l’appel à la prière), s’ils sont en terre d’islam, ou jusqu’à ce qu’ils aperçoivent les premières lueurs du jour.  Ils se préparent alors à se rendre à la mosquée pour accomplir la prière de l’aube en congrégation.

Leave a Reply