L’iftar (ou rupture du jeûne)

Un peu avant le coucher du soleil, les musulmans se rassemblent dans leurs maisons et attendent le moment où ils pourront commencer à manger.  Ils s’installent autour de la table et ne commencent à manger que lorsqu’ils entendent l’appel à la prière.  Mais avant de manger, ils s’adressent à Allah et invoquent Sa miséricorde.  Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« Allah répond à la prière de chaque personne qui jeûne et qui L’invoque au moment de rompre son jeûne. »  (Touhfatoul Mouhtaj)

Ensuite, ils rompent leur jeûne, le plus souvent avec des dattes et du lait (suivant en cela la tradition du Prophète) et prononcent des paroles de gratitude envers Dieu :

« Ma soif est étanchée, mes veines se sont hydratées et si Dieu le veut, je serai rétribué. » (Abou Daoud)

Plusieurs musulmans ajoutent également :

« Ô Allah, c’est pour Toi seul que j’ai jeûné et c’est en Toi seul que je crois.  J’ai rompu mon jeûne avec ce dont Tu m’as pourvu et c’est en Toi que je place ma confiance. »

Puis, les musulmans mangent un repas léger composé de divers petits plats différents.  Au cours de ce mois, les gens s’invitent beaucoup, soit entre membres de la famille ou entre amis.  Il arrive aussi fréquemment qu’ils invitent des pauvres à leur table.  La plupart des mosquées offrent également de la nourriture aux démunis.  Plusieurs organisent un iftar (repas du soir) collectif afin de renforcer les liens entre les membres de la communauté, ce qui est souvent essentiel dans les pays où les musulmans sont minoritaires.  Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a encouragé les musulmans à offrir de la nourriture aux autres durant ce mois sacré :

« Quiconque donne à une personne qui a jeûné de quoi rompre son jeûne recevra la même rétribution que cette personne. » (at-Tirmidhi)

Par ailleurs, certains organismes de charité donnent aux familles pauvres de quoi tenir tout le mois.

Le plaisir ressenti au moment de rompre le jeûne est tout simplement indescriptible.  Même le repas le plus maigre apparaît comme savoureux et apporte au croyant une joie sans bornes.  Le Prophète a dit vrai lorsqu’il a dit :

« La personne qui jeûne connaît deux moments de bonheur : d’abord lorsqu’elle rompt son jeûne, puis lorsqu’elle rencontre son Seigneur. » (Sahih al-Boukhari)

Au moment du iftar, les gens n’ont pas vraiment le temps de consommer un copieux repas, car le coucher du soleil correspond à l’heure de l’une des cinq prières quotidiennes.  Ils se préparent donc à se rendre à la mosquée pour faire la prière en congrégation.  Après cette prière, certains reviennent à la maison pour manger un repas complet tandis que d’autres préfèrent manger après les prières du soir, qui sont une des plus importantes particularités des soirs de Ramadan et une autre dimension spirituelle de ce mois de miséricorde et de bénédictions.

Lien vers le site

Une journée typique du mois de Ramadan dans la vie d’un musulman.
par M. Abdulsalam (IslamReligion.com)

Leave a Reply